DIMANCHE 5 JUIN 2022

LE MATIN
Ateliers

Matière à marionnettes

avec Honorine Lefetz (Cie Théâtre du Risque)
Dimanche 5 juin, 9h30-12h00 : à partir de 9 ans
10 participants maximum : réservation conseillée
Salle Beldina

Du papier kraft. On le chiffonne, on étire, on déchire et soudain, entre deux pliures, on y voit un visage, une forme, un animal … On le modèle, l’aide à se faire beau, seul ou à plusieurs, et puis le voilà qui prend vie. On apprend alors à le connaître, à le faire bouger et parfois il y prend goût et part en balade. Ainsi, il n’est pas rare qu’il rencontre d’autres têtes de papier, au regard qui froisse. Et c’est précisément dans ce cas là que l’aventure commence…

Tarif : 15 euros

S’INSCRIRE

Théâtre sans paroles

Avec Margaux Lavis ( Cie En attendant les lucioles)
Dimanche 5 juin, 9h30-12h : à partir de 9 ans
20 participants maximum : réservation conseillée
Salle Loury

Les mots sont bavards, ils répètent à l’infini ce que notre corps raconte, ce que notre regard transpire. Et si, pour une fois, au théâtre on se taisait? Comment on raconterait une histoire? Comment on ferait rire rien qu’en étant là? Ou peut être même pleurer?
Dans les pas de Charlie Chaplin, Buster Keaton ou bien dans ceux de la danse ou de la poésie des mouvements, laissons les choses se dire en silence.
Mais j’arrête là, je parle déjà trop…

Tarif : 15 euros

S’INSCRIRE

CLOWN

Avec Genia Konstantinova, de la Cie Black Dogg Production
Dimanche 5 juin, 9h30-12h : à partir de 9 ans
12 participants maximum : réservation conseillée
Salle Loury

Clown, oui, mais de théâtre!
C’est un personnage curieux et gourmand de la vie, fragile mais fort à la fois, naïf et impertinent, fondamentalement décalé et poétique. Pour lui, le public est toujours une rencontre et les autres un miroir déformant.
A jouer le clown, on met en jeu ses émotions, on joue avec les autres : on n’est jamais vraiment bien loin derrière le nez rouge.
Sortez les mouchoirs, c’est à en rire… ou en pleurer!

Tarif : 15 euros

S’INSCRIRE

Atelier écriture

Ouvert à tous, sans prérequis, juste l’envie d’essayer
Samedi 4 Juin, 9h30-12h30
Avec Guy Lorion

L’atelier, c’est l’artisanat de l’écriture, un groupe pour aller au-delà du 1er jet, pour sortir de l’écriture intime ou secrète et écrire ensemble, ou côte à côte. L’atelier d’écriture est fait pour ceux qui ont la tentation d’écrire, pour se donner la permission d’écrire, pour écrire de manière ouverte et partagée.

N.B. Merci de penser à apporter une photo de vous ou plus précisément une photo où l’on vous voit,-pas vraiment un portrait-plutôt une de ces photos où ce qu’il y a autour est le plus important (le lieu, ce que vous faites, un objet, l’époque…)

Tarif : 5 euros

S’INSCRIRE

Midi : restauration sur place (Sandwichs)

L’APRÈS MIDI
Les jeunes en scène

En extérieur ou salle Loury
ENTRÉE LIBRE

13h30 (Re) viens du côté obscur
Extraits de création

Par l’atelier théâtre de la MPT de Biviers
Création originale

Pourquoi les méchants sont-ils méchants? Parfois par nature, parfois par nécessité, pour gagner leur vie, ou à cause d’un malentendu…
Ils dominent le monde
Ils se disent « gentils »
Mais ils nous jettent en prison
Certains même nous préparent pour leur diner…
Toi aussi, tu en a assez de cacher pour survivre ?
Reviens du côté obscur !

14h40 La constellation du chien
de Pascal Chevarie

Par l’atelier théâtre 12-13 ans des Adrets

En 1957, les Russes ont envoyé dans l’espace l’engin Spoutnik 2 avec à son bord Laïka, une petite chienne trouvée dans les rues de Moscou. L’enfance d’Émile est tout imprégnée de cette histoire ; à l’aide de son télescope, le garçon de douze ans observe l’étoile la plus brillante de la Constellation du Chien et attend toujours le retour de Laïka. Mais une nuit, il se réfugie dans un vaste terrain vague où ne trône qu’un immense pylône électrique. Surgit Léo, une jeune fugueuse à peine plus vieille que lui. Cette rencontre va bouleverser leur trajectoire… et leur vie.

16h20 Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie
De Sarah Carré

par l’atelier théâtre de la MJC de Crolles

« Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » Pourquoi la petite fille ne déclare-t-elle jamais qu’elle veut devenir astronaute, pompière ou chauffeuse d’autobus ? Chacun sa place, pardi ! Place réservée ! Les places sont chères, ancestrales surtout. On change de place?
Axelle, 10 ans, se rêve cosmonaute. A l’image de Von Braun, père du programme Apollo, elle rejoint le club fusée. Mais Axelle est une fille et, d’emblée, elle se voit confrontée à la difficulté de trouver sa place dans un espace aussi masculin que n’importe quel club de foot…
Axelle veut rendre possible l’inaccessible. Prouver à tous qu’elle est de taille à conquérir l’espace, ici-bas et bien au-delà. Prendre de la hauteur, c’est pour elle le moyen de s’extraire d’un univers un peu trop terre à terre où filles et garçons, hommes et femmes se partagent très inégalement un espace pourtant commun.

17h30 Jojo au bord du monde
De Stéphane Jaubertie

Par l’atelier théâtre 13-16 ans des Adrets

Jojo est un « solo boy » urbain. Il traîne dans une rue déserte avec un ballon de foot crevé pendant que ses parents sont sous le soleil à l’autre bout de la Terre. Surgissent deux fées un peu déglinguées, Anita et sa vieille mère Jillette. Des fées comme dans les contes mais réactualisées. Elles sont désœuvrées et passées au RMI (Revenu Magique d’Insertion).

Disposant de la garde de la vieille fée qui perd la boule et disparaît, Jojo est entraîné vers un long parcours initiatique. Il passe de la forêt de la grande peur aux séances de désintoxication d’une clinique pour superhéros paumés.

Comme Peer Gynt, personnage d’Ibsen, Jojo, véritable protagoniste de roman initiatique, avance à la recherche de lui-même et de son identité. C’est dans son propre cœur, où aucune personne n’est encore entré, qu’il retrouvera la vieille fée, allégorie de l’amitié, de l’affection et de l’amour. Lui ayant apporté tout ce dont il avait besoin pour être lui-même, il sera temps pour elle de mourir et pour lui de grandir.

Avec une langue vive, un style d’aujourd’hui détournant le langage des jeunes, Stéphane Jaubertie aborde le thème de la connaissance de soi, du rapport aux autres et à la réalité. C’est touchant, drôle : un bonheur à lire et à jouer.